Passer au contenu

L’Islande sur la route

Quand on part en road trip en Islande, et qu’on a envie de voir le maximum de choses, forcément, on fait pas mal de route 🙂

Mais être sur la route en Islande, ce n’est pas seulement se déplacer pour aller d’un point A à un point B. On traverse des paysages magnifiques, toujours changeants. Le plus dur est de ne pas s’arrêter tous les kilomètres pour prendre des photos. L’Islande est un pays très peu peuplé, on a donc un grand sentiment de liberté, puisqu’on croise finalement peu d’autres voitures.

Les types de routes en Islande

En Islande, on rencontre 3 types de routes :

  • Les routes asphaltées (ou revêtues)

La route principale islandaise est la route 1, ou route circulaire. Elle est presque entièrement goudronnée, et elle permet de faire tout le tour du pays.

La route circulaire en Islande

La majorité des routes secondaires (à deux chiffres) sont goudronnées également. Elles sont limitées à 90 km/h.

Une route secondaire en Islande
  • Les gravel road

Si vous souhaitez sortir un peu de la route circulaire (ce qui est fortement recommandé), vous n’échapperez pas à un des éléments qui fait la magie de l’Islande… les gravel road ! Au début ça fait un peu peur, mais on s’y fait très bien au final. La vitesse y est limitée à 80 km/h, mais honnêtement, vous roulerez plutôt à 50 – 60, sauf si vous avez un 4×4, ou que vous êtes islandais.

Les gravel road sont donc recouvertes pour la plupart … de gravier, mais aussi parfois de terre ou poussière. Il y a assez souvent des nids de poule, plus ou moins grands. Donc prudence. Attention aux transitions route goudronnée – gravel road, c’est là que c’est le plus traitre.

Islande_gravel_road

Si vous allez dans les Fjords de l’Ouest, au moins la moitié des routes seront des « gravel ».

Elles sont annoncées par ce panneau :

  • Les pistes

Les pistes commencent toutes par la lettre F (pour Fjall, qui veut dire montagne). Pour les emprunter, il faut obligatoirement un 4×4, car il faut passer des gués. Nous n’avions pas de 4×4, donc on n’a pas plus d’infos à vous donner sur le sujet 🙂

Les dangers sur la route en Islande

Les principales difficultés sont liées aux conditions climatiques : vent fort, bourrasques, pluie (et donc boue sur les gravel road), brouillard, tempêtes de sable. Et au cas où vous vous poseriez la question, oui, tout ceci peut se produire même en été.

Il faut aussi faire très attention aux animaux, et notamment aux moutons, qui traversent la route quand ça leur chante. Et qui parfois restent en plein milieu … Si vous tuez un mouton, en plus de vous sentir coupable et d’être très triste, il faudra indemniser son propriétaire (enfin si vous le retrouvez).

Autres particularités routières islandaises

Un certain nombre de routes sont à une seule voie. Vous trouverez sur le bas côté des emplacements pour vous ranger quand une voiture vient en face, marqués par un panneau « M ».

Mais en Islande, il y a aussi… des tunnels à une seule voie, et à double sens ! Pour le coup ça surprend. Il faut bien sûr rouler très doucement, et vous ranger dans les zones sur le côté si besoin.

Notre road-trip en Islande en 4 minutes

Parce que la beauté de l’Islande, elle est aussi sur la route, voici un condensé de nos trois semaines de road-trip islandais 🙂

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :