Passer au contenu

Le guide ultime du road trip en Nouvelle Zélande

Le guide ultime du road trip en Nouvelle Zélande

Dans cet article, vous trouverez tous nos conseils pour organiser votre road trip : comment louer un van en Nouvelle Zélande ? Faut-il réserver les campings ? Ainsi que nos trucs et astuces, applis utiles etc …

Quand partir

Les saisons en Nouvelle Zélande sont inversées par rapport à la France. L’été commence en décembre pour se terminer en février. Si vous souhaitez avoir le meilleur climat possible, il faudra donc privilégier cette période. Mais c’est aussi la plus chère, et vous ne serez pas tout seuls sur les routes ou les chemins de randonnée !

Nous sommes partis en mars, et nous avons vraiment eu beau temps. Seulement deux jours de pluie, et des températures correctes : autour de 15 – 20 degrés dans l’Ile du Sud, et 20 – 25 dans l’Ile du Nord. Nous pensons que le mois de mars est idéal, car il vous permet d’avoir des prix moins élevés, moins de touristes, mais en ayant une météo convenable pour visiter / randonner.

L’avion pour la Nouvelle Zélande

Comme pour tous les voyages en avion, il est très utile d’utiliser les comparateurs de vols habituels comme Kayak, Skyscanner, Liligo etc… Le comparateur vous proposera la meilleure combinaison possible entre prix, compagnie, durée du vol, des escales.

La particularité d’un vol pour la Nouvelle Zélande, c’est que c’est très long ! Si vous utilisez un site comme Antipodes Map, vous verrez que la Nouvelle Zélande est à peu de choses près de l’autre côté de la terre pour les Français. Vous aurez forcément une, voire deux escales dans votre voyage, et un gros décalage horaire de 12h. Pour vous donner une idée, nous sommes partis de Paris le 1er mars, et arrivés à Christchurch le 3 mars 🙂

Pour le choix de votre vol, je vous conseille donc de ne pas forcément prendre le moins cher. Il faut bien tenir compte du nombre et du temps d’escale, ainsi que du type d’avion. Nous avions un A380, et nous avons vraiment ressenti la différence de fatigue à l’arrivée par rapport à d’autres types d’avion.

Essayez de réserver le plus tôt possible votre vol, surtout si vous partez en haute saison (de décembre à février).

Dans quel sens circuler

L’itinéraire classique quand on visite la Nouvelle Zélande, c’est d’atterrir à Auckland pour visiter l’Ile du Nord, puis de parcourir l’Ile du Sud et repartir de Christchurch. La principale raison est que les sites les plus époustouflants sont dans l’Ile du Sud, et qu’il vaut mieux garder le meilleur pour la fin 😉

En revanche, commencer par le Sud peut avoir deux avantages. Premièrement, vous paierez votre location de voiture / van moins cher. En effet, comme tout le monde fait le trajet Auckland / Christchurch, les loueurs doivent remonter eux-même les véhicules au point de départ. Donc il proposent des rabais sur les trajets Christchurch / Auckland ! Deuxièmement, si vous organisez votre voyage comme nous à la fin de l’été, il vaut mieux commencer par le Sud, car c’est là que les températures baissent en premier.

Quel mode de voyage choisir

Vous avez trois principales options pour visiter la Nouvelle Zélande :

Voiture + hôtels ou chambres d’hôtes. $$$$

  • Les avantages :
    • Vous dormez toutes les nuits au sec
    • Si vous logez en Air BnB ou chambre d’hôte, vous pouvez rencontrer des néo-zélandais qui vous donnerons plein d’astuces et de bons plans pour visiter leur pays
  • Les inconvénients :
    • Le prix : les hébergements « en dur » comme les hôtels et les chambres d’hôtes sont très chers en Nouvelle Zélande
    • La disponibilité : en dehors des grandes villes, il y a peu de grosses structures hôtelières en Nouvelle Zélande, et c’est tant mieux. Mais vous n’aurez donc pas beaucoup de choix, et il faudra réserver bien en avance
    • Le manque de liberté : comme vous devez tout réserver à l’avance, vous ne pourrez pas modifier votre itinéraire. Et c’est quand même dommage de ne pas pouvoir rester une nuit de plus dans un endroit qu’on aime, ou au contraire sauter une étape qui ne nous emballe pas une fois sur place
    • Vous devrez manger systématiquement dans des restos / snacks, sauf si vous avez des cuisines dans vos logements. Mais il faudra dans ce cas faire vos courses au jour le jour, car vous n’aurez pas de frigo dans votre voiture

Voiture + tente en camping : $$

  • Les avantages :
    • La formule la moins chère pour visiter la Nouvelle Zélande
    • La liberté : vous vous arrêtez quand vous voulez, le temps que vous voulez, et où vous voulez (enfin pas tout à fait, voir la rubrique Campings)
  • Les inconvénients :
    • Vous devez transporter le matériel de camping depuis la France (attention aux contrôles de biosécurité à l’aéroport, voir notre article sur l’arrivée en Nouvelle Zélande)
    • Vous ne pouvez pas conserver de nourriture dans la voiture
    • Vous devez tous les matins replier la tente et tout ranger avant de partir
    • Vos nuits seront bien moins confortables que dans un lit d’hôtel ou un vrai matelas dans un camping car / van

Camping car / Campervan / Van aménage + Camping. $$$

  • Les avantages :
    • La liberté : comme avec une tente, vous vous arrêtez quand vous voulez, le temps que vous voulez, et où vous voulez (enfin pas tout à fait, voir la rubrique Campings)
    • Vous avez juste à claquer la porte du van le matin pour partir vers votre prochaine étape : pas de tente mouillée à replier, pas de sac à ranger etc.
    • Moins cher que les hébergements en dur
    • Vous pouvez cuisiner dans votre véhicule, et garder de la nourriture au frais.
  • Les inconvénients :
    • La location est bien évidemment plus chère qu’une voiture, mais si vous prenez un van aménagé, la différence n’est pas si importante.

La solution idéale pour nous est donc le Camping Car ou le Van, qui combine à la fois la liberté et le confort !

 

Louer votre Camping Car ou Van en Nouvelle Zélande

Self Contained or Not Self Contained ?

C’est la question cruciale à laquelle vous devrez répondre pour choisir votre véhicule. En gros, un véhicule self contained dispose de toilettes chimiques, d’une réserve d’eau, et d’un dispositif permettant de récolter et vider les eaux usées. (tout cela est super ragoutant n’est-ce-pas ?).

Les gros camping car classiques sont tous dans ce cas, puisqu’ils ont des toilettes et une douche. En revanche, ce n’est pas toujours le cas pour les campervan et van aménagés. Avec ces véhicules plus petits, vous aurez une sorte de toilettes mobiles qui conserve les eaux « grises ». Bref, pas sûr que ce soit le top à vivre au quotidien.

Mais à quoi cela sert d’être self contained ? Cette « certification » est encore une fois liée à la grande attention portée au respect de la nature en Nouvelle Zélande. Si vous avez un véhicule self contained, vous serez autorisé à stationner et passer la nuit dans des endroits où il n’y a pas d’installations sanitaires. Par exemple les nombreux campings gratuits (mais pas n’importe où, le camping sauvage est interdit en Nouvelle Zélande). Donc bon point pour votre budget voyage. Mais attention, les véhicules self contained sont plus chers que les autres !

Un véhicule self contained est identifié par un autocollant à l’avant et à l’arrière, qui permet d’éviter de vous prendre des amendes salées si vous n’êtes pas stationné au bon endroit (200 NZ$ quand même)

Autocollant qui certifie qu'un véhicule est self contained

Si vous n’avez pas de véhicule self contained, vous devrez obligatoirement passer la nuit dans des endroits équipés de toilettes et de douches : les campings payants. Vous devrez donc rajouter en moyenne une vingtaine d’euros par jours à votre budget voyage. (voir paragraphe sur les campings)

 

Choisir son modèle de Camping Car ou Van

Les Camping Car

Un grand Camping car en Nouvelle Zélande

Ceux-là, tous le monde les connait, on les voit régulièrement sur les routes de France. Ils sont souvent tout confort, avec des toilettes, une douche, une cuisine tout équipée, une télé … Bref, séjour grand luxe garanti, mais pas vraiment proche de la nature. De plus, il faut avoir une certaine dextérité pour manier un camping car sur les petites routes de Nouvelle Zélande, le garer etc.

Et bien sûr, il faudra y mettre le prix.

Les Campervan

Un grand campervan en Nouvelle Zélande

Ils sont parfois self contained, mais pas toujours. A vérifier auprès du loueur donc si c’est important pour vous. Ils sont plus petits et maniables que les camping car, et moins cher. Vous pouvez en trouver qui disposent de quatre couchages grâce à un toit surélevé. Les plus petits sont à peine plus gros qu’une voiture familiale. Vous aurez un vrai lit, grâce aux banquettes qui se rabattent, une cuisine avec évier, frigo et plaques (ou réchaud amovible). Les loueurs vous fournissent généralement une table et des chaises de camping pour profiter des repas à l’extérieur quand le temps le permet.

Les Van aménagés

Un van aménagé en Nouvelle ZélandeCe sont les plus petits et les moins chers de leur catégorie. Vous aurez un lit grâce aux sièges qui se rabattent, mais rarement de quoi vraiment faire la cuisine. Peut-être une glacière et un réchaud de camping. Il faudra donc prévoir de séjourner dans des campings avec cuisine.En revanche, ils sont très maniables, puisqu’ils font la même taille qu’une voiture.

Réserver son véhicule

Il faut impérativement réserver votre véhicule depuis la France, le plus longtemps à l’avance possible. Vous pourrez tout faire sur internet, soit en passant par une agence basée en France qui s’occupera de faire les démarches auprès d’un loueur local (par exemple l’agence Frogs in NZ), soit depuis les sites des loueurs.

Les trois plus gros loueurs sont Apollo, Britz et Maui. Mais il y en a beaucoup d’autres, donc n’hésitez pas à comparer les prix et bien lire les avis sur internet pour vous faire une idée de la fiabilité du loueur.

Nous avons choisi de louer notre Camper Van chez Hippie Camper, qui est la branche « low cost » du loueur Apollo. Nous avons choisi le plus petit modèle, « Hippie Drift« . On l’a vraiment adoré, car il est de petite taille, mais avec tout ce qu’il faut pour être autonome. La cuisine est accessible depuis le coffre, ce qui permet d’être au sec quand on cuisine par temps de pluie. En revanche, ces modèles ne sont pas tout jeunes. Il ont beaucoup de kilomètres au compteur, et ont des boîtes manuelles. Il faudra donc apprendre à passer les vitesses de la main gauche… Mais on s’y fait vite. Chaque véhicule a un nom, nous on est tombés sur Florence, et on a adoré voyager avec elle.

 

Où dormir en Nouvelle Zélande

Trouver des campings en Nouvelle Zélande

Comme notre van n’était pas Self Contained, nous devions dormir dans des campings avec sanitaires. Il y a des campings partout en Nouvelle Zélande. Des très gros, avec plein d’équipements mais assez impersonnels, ou des tout petits avec 5 ou 6 emplacements. Dans les campings payants, vous trouverez toujours des douches et des toilettes. La plupart du temps, il y aura aussi une laverie, une cuisine, et une salle commune pour prendre vos repas. Il n’est pas nécessaire de réserver vos campings, sauf en très haute saison ou dans les zones où il y en a peu. Par exemple dans le Fjordland, ou au lac Tekapo.

Deux réseaux de camping sont omniprésents en Nouvelle Zélande : Top 10, et Kiwi Holiday Park. Ils sont pratiquement tous très équipés, avec piscines, jeux pour les enfants etc. Pas mal si vous êtes en famille, mais sinon passez votre chemin, car ils sont souvent grands et donc un peu surpeuplés. Nous avons essayé de privilégier les petits camping indépendants, ou avec peu d’emplacements.

Pour identifier les campings sur votre route, il existe une appli formidable : Campermate. Elle géolocalise tous les campings, mais aussi les stations services, les WC et douches publiques, et les points d’interêt à voir sur votre route. C’est l’appli indispensable pour votre voyage en Nouvelle Zélande.

Campermate, l'appli indispensable en Nouvelle Zélande

 

 

Vous trouverez deux types d’emplacements dans les campings : les Powered Sites et les Unpowered Sites. Si vous louez un van ou camping car, il vous faudra un Powered Site pour pouvoir vous brancher à l’électricité, et ainsi utiliser le frigo, la bouilloire, le grille pain, et recharger vos téléphones et appareils photo.

Nos campings préférés en Nouvelle Zélande

Glendhu Bay Motorcamp 

C’est notre camping coup de coeur en Nouvelle Zélande. Il est situé un peu en dehors de la ville de Wanaka, mais littéralement au bord du lac du même nom. Le cadre est magnifique, très vert, avec beaucoup d’oiseaux. Le camping est bien équipé, avec plusieurs blocs sanitaires et une laverie. Prévoir en revanche de prendre votre véhicule pour rejoindre le centre de Wanaka.

Vous le trouverez sur l’appli Campermate, vous pouvez également visiter le site web du camping.

Manapouri Motels & Holiday Park

Ce camping est idéalement situé si vous souhaitez partir à la découverte du Doubtful Sound, puisqu’il est juste au bord du lac Manapouri. Il faut simplement traverser la route, puis descendre un petit chemin pour vous baigner dans le lac. Il propose des emplacements pour tentes et campervan, mais aussi la location de cabines. Les emplacements sont très jolis, il y a beaucoup de verdure, et plein de vieilles voitures vintage. Très sympa.

Visible sur Camper Mate, ils ont également un site internet.

 

Cosy Cottage Rotorua

Il y a beaucoup de campings dans la région de Rotorua, qui est très touristique. Nous avons trouvé un camping de taille raisonnable, qui a le mérite d’avoir une piscine, mais aussi deux Hot Pot géothermiques. Idéal pour se détendre en fin de journée. C’est un camping assez familial. Nous y sommes restés deux jours, il y avait en même temps que nous une classe d’une école maorie. Le camping dispose de sa propre source chaude, et propose d’utiliser un four géothermique pour préparer vos repas. Il est à quelques minutes à pied du lac Rotorua, et entouré de zones de fumeroles. Très sympa donc pour découvrir la géothermie au quotidien !

Visible sur l’appli Camper Mate et sur leur site internet.

 

Rester connecté en Nouvelle Zélande

Pendant votre voyage, vous allez sans doute avoir besoin de vous connecter à internet, pour consulter un itinéraire sur Google Maps, pour chercher un super camping sur Campermate, ou pour poster vos meilleures photos sur Instagram.

En ville, vous trouverez sans problème des hotspots gratuits dans la rue, ou à proximité des bibliothèques. De nombreux campings vous permettent également d’utiliser quelques Mo de Wifi, mais cela sera rarement suffisant.

La meilleure solution est d’emmener votre smartphone (bien vérifier qu’il est desimlocké), et d’acheter une carte SIM néozélandaise.

Trois opérateurs proposent des packs prépayés : Vodafone, Spark et 2degrees. Vous trouverez des petits stands pour chaque opérateur à votre arrivée à l’aéroport. Nous avons choisi Spark, car au moment de notre voyage, c’est eux qui proposaient les forfaits les plus intéressants pour les data. Si vous atteignez votre quota, vous pouvez acheter des recharges en boutique ou via l’application dédiée.

Liens utiles pour préparer votre road trip en Nouvelle Zélande

Pour préparer notre voyage, nous avons utilisé :

  • Le Lonely Planet L’Essentiel de la Nouvelle Zélande
  • Le site Kiwi Pal, une agence de voyages en ligne, mais qui propose aussi énormément d’infos sur le pays, les lieux à visiter etc.
  • 100 % pure New Zealand, des photos magnifiques et des infos classées par thématiques
  • L’incontournable site du D.O.C, le Department of Conservation. C’est l’agence gouvernementale de protection de la nature. Plein plein d’infos sur les randonnées et les treks, et les campings gérés par le D.O.C. C’est le site qui nous a été le plus utile pendant le voyage.

Vous êtes désormais parés pour préparer le voyage qui sera sûrement un des plus beaux de votre vie ! Profitez bien, et n’hésitez pas à commenter si vous avez des questions 🙂

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :