Passer au contenu

D’une île à l’autre

D’une île à l’autre : de Picton à Wellington

Escale à Nelson

Nous achevons notre séjour sur l’île du Sud en déjeunant dans la sympathique ville de Nelson (photo). Il est ensuite temps de nous diriger vers notre port d’embarcation vers le Nord, Picton.

 

C’est avec un léger pincement au coeur que nous allons embarquer, tant l’île du Sud nous a plu, tant l’on dit l’île du Nord moins sauvage, et en plus une tempête se lève et Florence notre campervan est secoué dans tous les sens. Forcément on pense au Mordor.

La traversée du détroit de Cook

Passer d’une île à l’autre n’est pas une mince affaire. Arrivés dans les 10 premiers dans la file d’attente au ferry, nous n’embarquerons que 1h40 plus tard après avoir une fois de plus répondu aux questions pouvant paraître saugrenues d’agents de sécurité du port telles que « Avez-vous marché dans des rivières sur l’île du Sud ? »
– « Oh non m’sieur l’agent pensez donc, on est restés sur le parking de l’aéroport de Christchurch, il est si joli » serait-on tenté de répondre, mais on ne plaisante pas avec la bio-sécurité ici.
Nous embarquons finalement pour un voyage de 3 heures et 92km entre Picton et Wellington.
Sitôt les Malborough Sounds dépassés, les vagues et les vents se font bien plus virulents.

 

Wellington : la capitale la plus cool du monde

Enfin nous découvrons l’île du Nord et Wellington, judicieusement surnommée « capitale la plus cool du monde ».

wellington6

En effet Wellington respire la vie, la zen attitude, la jeunesse, l’art, la culture. On s’y sent tout de suite bien. Pour ne rien gâcher, on y est le soir de la Saint Patrick, donc l’ambiance dans les rues n’est pas au marasme.
Vraiment un gros coup de coeur pour cette ville qui mêle modernité et pittoresque. On finit la soirée dans l’une des nombreuses micro-brasseries où la bière n’est pas donnée mais surprenante.

Le lendemain c’est parti pour la visite du Te Papa Tongarewa Museum. Ce musée retrace notamment l’histoire de la Nouvelle Zélande : de l’île uniquement peuplée d’oiseaux aux différentes vagues d’émigration du XIXème et XXème siècle.
Puis nous visitons Zealandia, gigantesque réserve zoologique où s’épanouissent et se reproduisent en liberté des oiseaux propres au pays qui frôlent constamment l’extinction. Passionnant.

Nous filons finalement vers notre destination suivante, Palmerston North. Nous y passons pour la première fois une nuit dans un vrai lit, chez une amie de longue date qui a trouvé l’amour ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :