Passer au contenu

Le Parc National du Vatnajökull

Le Vatnajökull est le plus grand glacier d’Europe. Il a donné son nom au plus grand parc national d’Islande, puisqu’il couvre 14% de la surface du pays. Cette région est donc placée sous le signe de la glace !

Nous visitons ici sa partie sud.

Skaftafell et le Skaftafellsjökull

Il y a beaucoup de choses à faire et à voir à Skaftafell, c’est donc une destination très prisée par les touristes. Nous avons choisi d’éviter la randonnée qui mène à la cascade Svartifoss, car nous avons vu passer des dizaines et des dizaines de gens vers le début du sentier. Nous avons décidé plutôt d’aller au plus près possible du Skaftafellsjökull, pour entendre craquer la glace, et prendre conscience de la fonte du glacier.

On peut vraiment s’approcher très près de la glace, mais nous avons préféré le Sólheimajökull, plus mystérieux.

Svínafellsjökull

Un peu plus loin, en continuant la route circulaire dans la direction de Höfn, on peut prendre une bifurcation vers le Svínafellsjökull. On doit suivre une piste de gravier avec des énormes trous pendant environ 4 kilomètres. Même les 4×4 avaient du mal. On a hésité à rebrousser chemin, mais on a bien fait de persévérer, le glacier est tout simplement magique. En prenant la peine de suivre le sentier peu sécurisé qui longe la falaise, on a accès à une vue parfaite sur le Svínafellsjökull. Il y a également beaucoup moins de monde qu’au Skaftafellsjökull.

Les lacs glaciaires Fjallsárlón et Jökulsárlón

Avant de filer vers les lacs glaciaires, arrêtez-vous dans le tout petit hameau de Hof, qui possède une très jolie église en bois recouverte d’herbe. Super agréable pour une petite halte sur la route.

Jökulsárlón est un endroit magique d’Islande, où on peut voir les blocs de glace détachés du glacier flotter dans une lagune avant d’aller mourir dans l’océan. Juste avant cela, on peut les admirer sur une plage de sable noir, où il est très facile de les toucher, les escalader, ou les gouter !

Fjallsárlón, qui se trouve juste avant Jökulsárlón sur la route circulaire (en venant de Skaftafell) est plus petit, et peut-être moins impressionnant. Pourtant, il s’en dégage une atmosphère beaucoup plus intime et émouvante. Nous y étions avant 8 heures, et nous avons pu en profiter tout seuls pendant de longues minutes.

Höfn

La zone des glaciers prend fin dans avec ville de Höfn, qui est d’une taille assez importante pour l’Islande (1700 habitants tout de même !)

Nous n’avons pas vraiment aimé cette ville. Mais c’est peut-être à cause du vent très fort et glacé qui s’est levé. En revanche, elle permet de se ravitailler en essence / courses, et surtout, c’est la capitale islandaise de la langoustine. Nous avons goûté à celles du restaurant Pakkus, et c’était incroyablement bon. Une blinde, Islande oblige.

La ferme de Stokksnes

Pour notre dernière étape dans cette région, nous avons rejoint la ferme de Stokksnes, non sans mal. Le vent qui s’était levé à Höfn s’est amplifié, et les bourrasques font dangereusement tanguer le van. On n’est pas super rassurés quand on commence à voir des sortes de mini tornades au-dessus de l’eau. On prend quand même le chemin de gravier qui mène à la ferme. Le vent projette du sable et des graviers sur la voiture.

En chemin, on a la chance de tomber sur un petit groupe de chevaux au bord de la route.

Quand on arrive à Stokksnes, on a du mal à tenir debout à cause du vent. On roule quand même jusqu’au point de vue sur la montagne Vestra Horn, mais on ne peut pas profiter complètement de l’endroit, les rafales de vent soulevant le sable noir nous forcent à faire demi-tour.

Vers les Fjords de l’Est

Frustrés, mais au chaud dans le van, on décide de reprendre la route pour commencer l’exploration des Fjords de l’Est

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :