Passer au contenu

La région du lac Mývatn

Après quelques jours à arpenter les Fjords de l’Est, il est temps pour nous de reprendre la route pour rejoindre le Nord de l’Islande. La première grosse étape dans le Nord, à ne manquer sous aucun prétexte, est la région du lac Mývatn.

De Fjords de l’Est vers la région du Mývatn

Depuis Egilsstaðir, la plus grande ville des Fjords de l’Est, la route est un peu longue pour rejoindre le Mývatn. On traverse de longues étendues désolées, sans croiser le moindre petit village.

A 50 kilomètres d’Egilsstaðir, à quelques mètres de la route, on peut voir la jolie cascade de Rjukandi.

La cascade de Rjukandi, sur la route du Myvatn, en Islande

60 kilomètres plus loin, si vous sortez de la route circulaire pour emprunter la route 923 (gravel road), vous pourrez faire une pause à la ferme de Möðrudalur, réputée pour être la plus isolée du pays. Vous pourrez y trouver tout de même un petit café qui sert des soupes d’agneau et des gâteaux islandais.

Le lac Mývatn

Après avoir avalé pas mal de kilomètres, c’est un vrai bonheur d’arriver dans la région du lac Mývatn. C’est un des plus beaux endroits d’Islande, qui offre des paysages très variés, et de nombreuses curiosités géologiques. Il faut prévoir au moins deux jours sur place pour profiter du lieu.

Mývatn signifie lac des moucherons, et vous comprendrez rapidement pourquoi. Au bord de l’eau, vous apercevrez vite des nuées de toutes petites mouches. Mais pas d’inquiétude, rien à voir avec les sandflies néo-zélandaises, elles ne piquent pas !

Le lac Myvatn en Islande

Les oiseaux du Lac Mývatn

Le lac Mývatn est un merveilleux endroit pour observer les oiseaux. Vous pouvez par exemple vous balader sur les chemins du promontoire de lave d’Höfði, qui offre un des meilleurs points de vue sur la lac. Si vous vous arrêtez quelques minutes, vous pourrez observer des familles de canards, ou des sternes en train de pêcher.

Mais c’est sur la rive Ouest du lac que vous pourrez observer le plus d’oiseaux, en rejoignant les pseudo-cratères de Skútustaðagígar. Des dizaines d’espèces y nichent. Vous pourrez les observer de très près en empruntant un sentier de randonnée d’environ 1h30. Attention, ne vous approchez pas des nids de sternes !

Le cratère d’Hverfjall

Ce volcan au nom imprononçable est un des emblèmes de la région. On y grimpe via un chemin de gravier assez facile, il est donc très visité. Apparu suite à une éruption il y a 2500 ans, il offre un panorama inégalé à la fois sur le lac, et sur le paysage lunaire de Hverir. C’est vraiment époustouflant.

Grjótagjá

A quelques minutes d’Hverfjall, vous pourrez atteindre la zone de Grjótagjá via une gravel road en assez mauvais état. Comme à Þingvellir dans le Cercle d’Or, vous pourrez y voir la faille de séparation des plaques continentales européennes et américaines.

Et pour les fans de Game of Thrones, vous aurez le plaisir de descendre dans la très célèbre grotte d’Ygritte et Jon Snow. S’il vous prenait l’envie de rejouer la scène, oubliez. Déjà parce qu’il y a beaucoup de monde, et surtout parce que la température de l’eau est très fluctuante (autour de 45 degrés), ce qui rend la baignade dangereuse.

La grotte de Grjotadja dans Game of Thrones

La zone géothermique de Hverir

A Hverir, vous verrez (et sentirez) certainement un peu de ce que vous êtes venus chercher en Islande. Peut-être plus qu’ailleurs, on a ici le sentiment de ne plus vraiment être sur la planète Terre. Toutes les couleurs se mélangent, et s’évaporent en fumerolles inquiétantes, colonnes de vapeur, flaques de boue bouillonnantes, et autres réjouissances géothermiques. Attention à bien rester sur les chemins balisés, pour éviter de détériorer les sols très fragiles, ou de finir carbonisés.

Le volcan Krafla et le cratère Viti

Dans la zone du volcan Krafla, ça fume un peu partout. On a une impression assez étrange que tout pourrait exploser d’un instant à l’autre. Les islandais ont donc installé ici une grande centrale géothermique, assez sympa à voir avec ses tuyaux chromés qui serpentent autour du volcan.

Rejoignez le cratère Viti, dont on peut faire le tour via un sentier aménagé, qui permet de descendre admirer un lac d’un bleu irréel. Attention, si vous descendez dans le cratère, le sol argileux est très très collant. On s’est enfoncés jusqu’aux chevilles ! Une autre chemin permet de bifurquer et de rester au sommet, mais on ne l’a vu qu’après …

Si comme nous, vous avez pourri vos chaussures, arrêtez vous sur le chemin du retour pour les nettoyer dans la « salle de bain en plein air », qui a été installée sur le bord de la route. Douche géothermique gratuite ! Ce genre d’endroit qui nous rappelle que l’Islande n’est vraiment pas un pays comme les autres.

La douche géothermique de Krafla en Islande

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :